Résidence jeunes travailleurs

Résidence logements pour jeunes travailleurs, Paris 14

Le projet de construction d’une résidence pour jeunes travailleurs sur le site de Vaugirard jouit d’une situation particulière. Il est implanté sur un site RATP, au-dessus d’un Atelier
de Maintenance des Trains (AMT). Il est accessible depuis le terrain adjacent, côté sudouest, qui appartient à la Congrégation Sainte Germaine. La Résidence pour Jeunes
Travailleurs, du fait de son implantation à cette frontière particulière -horizontale et verticale- entre un site ferroviaire et un site religieux, a vocation à s’inscrire, dans
l’histoire de ces deux institutions. La structure et l’expression architecturale du projet de la résidence pour jeunes travailleurs, participe ainsi de ces deux identités, du fait de l’expression, de sa rationalité et de la technicité en oeuvre, conjuguée avec une écriture architecturale régulière et calme.

La résidence pour jeunes travailleurs se présente comme un long et fin bâtiment, de trois à neuf niveaux, posé sur le volume de l’AMT. Ses différents niveaux dessinent dans le ciel une silhouette découpée. La générosité de ses ouvertures vitrées lui confère une légèreté qui s’inscrit en contrepoint avec la massivité du volume de l’AMT.
L’implantation du bâtiment en recul par rapport à la maison Sainte Germaine permet de minimiser sa présence et ses ombres portées côté sud-ouest, sur le terrain de la congrégation.

Le bâtiment de la résidence est un long bâtiment, fin, organisé le long d’un couloir qui s’étend sur toute la façade nord-est, parallèlement au terrain RATP. Sa volumétrie
découpée permet la création de quatre terrasses accessibles qui sont autant de lieux singuliers destinés aux habitants de la résidence. La terrasse du premier étage revêt
un caractère collectif fort. C’est le lieu d’accès à la résidence. C’est également un lieu de repos et d’échanges entre les résidents qui est généreusement planté et meublé de
tables, fauteuils et chaises d’extérieur. Il est directement connecté à la cafétéria et à la salle commune dont il constitue une extension.