Maison Gaïta, à énergie positive en bois

Maison Gaïta, à énergie positive en bois,  Issy-Les-Moulineaux

La maison Gaïta, à Issy-les-Moulineaux, est un prototype de maison passive, à énergie positive qui a été conçu selon une démarche d’éco-conception visant à anticiper sur les standards futurs, en s’appuyant principalement sur l’architecture proprement dite plutôt que sur un arsenal d’ équipements techniques.

C’est une construction urbaine en ossature bois de trois niveaux, revêtue d’une peau en bois peinte en noir, qui a été préfabriquée en atelier et assemblée sur le site en moins de quinze jours. Les fenêtres très largement dimensionnées à triple vitrage, la très forte isolation en cellulose et en laine de bois sont quelques-uns des signes visibles d’une construction de type passive.

Pourtant la maison se distingue du modèle passif par son dispositif expérimental de ventilation naturelle qui permet la récupération des calories de l’air extrait grâce à un circuit d’eau. Cette installation, qui a nécessité de longues études, a été conçue comme une véritable architecture au cœur de la maison, et se manifeste en toiture par une généreuse cheminée permettant l’extraction de l’air. Une surventilation naturelle peut être assurée grâce à des persiennes et à des impostes vitrées intégrés aux façades.

Les fondations sur pieux nécessaires à la stabilité de la maison, constituent également le support d’une installation géothermique innovante. Le circuit d’eau installé dans les neuf pieux de vingt mètres de profondeur remplit en effet deux fonctions. Il permet, grâce à un échangeur thermique, d’assurer un premier réchauffement de l’air de la maison en hiver. Il est également relié à la pompe à chaleur qui assure le chauffage et l’eau chaude sanitaire.

La façade sud est conçue comme une véritable façade solaire qui met à contribution différents types de « capteurs » : les fenêtres proprement dites et les murs capteurs en bois et verre en constituent le dispositif « passif », tandis que les cellules photovoltaïques disposées au niveau des brises soleil et du shed de la toiture en constituent le dispositif « actif ».

Gaïta House at Issy-les-Moulineaux is a prototype for a “passive”, plus-energy house, created following an “eco-design” approach that anticipates future norms and based on architecture as such as opposed to an arsenal of technical equipment.

This urban construction includes a three-level wooden framework covered with a wooden skin painted black, pre-fabricated in a workshop and assembled on site in less than fifteen days. The very large windows are triple-glazed, and robust insulation using cellulose and woodwool are some of the visible signs of a passive-style construction.

However, the house differs from the passive concept by an experimental natural ventilation system that reclaims calories from the extracted air via water tubing.  This installation, which required considerable research, was designed as an architectural system at the heart of the house, and can be seen at roof level as a generous chimney that allows for air extraction.  Natural ventilation is provided by louvered shutters and skylights integrated into the façades.

Pile foundations required for stability also support an innovative geothermal installation.  The water circuit installed in the nine piles at 20 meters underground fulfills two functions.  Thanks to a heat exchanger it can heat the air within the house during the winter, and is also connected to a heat pump for heating and hot water for family use.

The southern façade is designed as a solar façade that includes a number of different types of “collectors”.  The windows and collector walls in wood and glass constitute a “passive” system, while photovoltaic cells at the level of the shades and shed roof provide an “active” system.