Cadavre exquis architectural

Cadavre exquis architectural

Cadavre exquis : « Jeu de papier plié qui consiste à faire composer une phrase, ou un dessin, par plusieurs personnes sans qu’aucune d’elles ne puisse tenir compte de la collaboration ou des collaborations précédentes. » André Breton et Paul Éluard, Dictionnaire abrégé du surréalisme, 1938.

 Le « Cadavre exquis architectural » est une expérimentation ludique réalisée entre mars et octobre 2017, à partir d’un projet fictif d’Habitat ouvert et sur-mesure. L’objectif était de tester la faisabilité de la réalisation d’un bâtiment, conçu selon la méthode Bespoke Open Building (BOB). Cette méthode permet une personnalisation des logements, non seulement au niveau des  espaces intérieurs, mais également au niveau des façades et leurs prolongements extérieurs qui sont composés par les habitants eux-mêmes.

Un panel de volontaires disposés à participer à cette expérimentation a ainsi été constitué.  Un dossier de présentation du projet et des règles du jeu participatif, le dessin de l’architecture primaire et de sa division en lots ainsi que la boîte à outils ont été envoyés en ligne aux participants. Chacun a été invité à s’imaginer acquéreur et concepteur d’un logement sur-mesure. À l’issue d’un véritable remembrement tridimensionnel, l’ensemble des lots a été attribué à trente-cinq « acquéreurs », qui ont été accompagnés de différentes façons par l’Atelier Pascal Gontier.

À partir des éléments à leur disposition, les plans et les façades des logements sur-mesure ont été réalisés, soit directement par les acquéreurs, soit par l’Atelier Pascal Gontier à partir de dessins réalisés à la main par les participants.

Deux versions du bâtiment ont été conçus, la première sur un site fictif à Paris comprend un bardage blanc,  la seconde destinée à un site fictif à Copenhague est revêtues d’un bardage en bois de 5 couleurs différentes choisies par les habitants eux-mêmes.